Soigner par l’homéopathie

Soin homéopathique dans le pays du projet

Celui ou celle, qui veulent travailler pour un projet à l’étranger, doivent avoir au minimum 5 années d’expérience pratique dans un cabinet exerçant le soin homéopathique.

Comme déjà abordé dans le chapitre "Notre façon de travailler", il est d’une importance capitale, que nos collaborateurs/collaboratrices soient capable de travailler en équipe. Il est important, de combiner les différents courants au sein de l’homéopathie. Ceci n’est que réalisable, si nous documentons minutieusement notre travail, en expliquant ce que nous faisons et pourquoi nous le faisons. Une documentation sans faille est ici indispensable, pour que l’équipe suivante, puisse comprendre, pourquoi un(e) collègue a prescrit un certain remède et pas un autre.  Il est indispensable, qu’un(e) collègue, qui travaille selon la méthode de Bönninghausen, puisse arriver à comprendre, pourquoi le/la collègue, qui travaille selon la méthode de Bombay, a choisi un remède précis et , respecter le fait qu’il y a des différentes méthodes de travail au sein de l’homéopathie. Mais, ceci est aussi un processus d’apprentissage inouï et une grande chance d’agrandir son propre horizon de connaissance. La bonne volonté est primordiale pour une collaboration.

À la fin d’un projet, il y a la mise à jour, c’est-à-dire l’évaluation du projet. Pour cela, il existe un programme appartenant aux HOG, avec lequel on peut créer des statistiques liés au projet.

Soutenez-nous !!

Chaque donation aide !

Donner