Les premiers préparatifs sont pris

En tant que responsable, Elisabeth Shahrasbi a constitué une équipe et au printemps 2004 les préparatifs pour le voyage démarrent.

Nous sommes partis le 6. juillet 2004 de Hambourg et arrivés le jour suivant à Téhéran.Déjà le 2ème jour, nous avons le 1er entretien avec deux docteurs homéopathes. Une autre doctoresse du ministère de la santé est présente. L´homéopathie en Iran est reconnue et enseignée à la faculté de Téhéran. Environ 200 étudiants suivent les cours et exercices.

Le jour d´après , nous sommes invités à un entretien au ministère de la santé. Au ministère l´entretien avec au total 8 personnes est tenu en allemand. Certains des docteurs ont fait leurs études en Allemagne et y sont ainsi entrés en contact avec l´homéopathie.

Un programme d´urgence est conçu pour Bam avec intégration de toute la population. Nous avons l´aval du ministère. Une camionnette avec chauffeur et un interprète sont mis à notre disposition, il vont nous aider à Bam. Une demande du ministère: intégrer les enfants dans notre programme.  

Quelques jours plus tard, nous prenons d´abord l´avion jusqu´à

Kerman, puis parcourons les 200 km par voie de terre jusqu´à Bam. La région est très variée: les montagnes dénudées contrastent avec les palmeraies vertes qui longent la route. La nature qui brave le tremblement.  

Premières impressions de Bam par la voie d´accès: en plein milieu des ruines de leur maison, les gens  vivent dans des tentes. Voilà maintenant 7 mois que ces tentes sont utilisées et elles sont particulièrement délabrées. On imagine les larmes y ayant été versées.

Nous rendons visite à quelques familles. Nous sommes toujours reçu avec beaucoup de chaleur et invités à prendre un thé. Ils s´excusent pour la pauvre habitation et aimeraient nous recevoir dans de meilleures conditions. Les survivants essayent de rendre leur tente avec des tapis et couvertures aussi confortables que possible.    

Les images dramatiques ne sont plus présentes mais les histoires restent. La misère est présente sur tous les visages. Une jeune femme nous a raconté qu´elle avait essayé de déloger les 15 membres de sa famille à même les mains, néanmoins elle ne pu sauver que son père.

La situation pour les femmes sans leur mari est encore plus lourde.?? Elles sont à découvert sur de nombreux plans. En Iran, l´homme en tant que protecteur et pilier de la famille joue un rôle important.

Le tremblement a rendu environ 800 personnes  tétraplégiques. Une organisation iranienne ensemble avec l´ONG française „Handical International“ s´occupe des patients.

????Être témoin de ce coup du sort est impressionnant, mais il y a aussi des moments d´espoir.  La phase critique est dépassée. Certaines organisations d´aide humanitaire ayant terminé leur travail ont quitté les lieux. En contrepartie, de nouveaux programmes démarrent. L´organisation allemande d´aide  ASB et ADRA projette la construction de cliniques, de jardins d´enfants et d´écoles. Des ONG norvégiennes et italiennes continuent leur programme psycho-social. Pour notre projet, beaucoup,même les autorités, nous ont garanti leur aide.   Les représentants des „Roten Halbmond“ à Bam sont très ouverts en ce qui concerne nos projets et nous ont accordé leur aide.

Nous devons retourner à Téhéran??.Ce qui nous attendait à Bam est effrayant mais la  force de vie est toutefois intacte. Avant notre retour sur l´Allemagne, nous avons eu des entretiens intensifs avec les docteurs homéopathes concernant leurs expériences et une éventuelle collaboration. Il s´agit maintenant en Allemagne de concrétiser le projet et de le faire avancer.  

Elisabeth und Reza Shahrasbi? Margaretha Sasker

Soutenez-nous !!

Chaque donation aide !

Donner

Bam, Iran

État Iran

Province Kerman

Habitants 100 000

Langue Perse (Farsi)

Religion Islam (Schiisme, Sunnisme)

Bam, riche ville de la province de Kerman au sud-ouest de l´Iran, merveilleuxoasis près du désert d´Afghanistan.

Le 26.12.2003 , un tremblement de terre dévaste une grande partie de la villede Bam. 40.000 des 100.000 habitants en meurent. Le tremblement de terre s´étant produit de nuit alors que la population dormait, beaucoup sont restéstétraplégiques. La célèbre citadelle de Arg-é Bam est pratiquementcomplètement effondrée. Elle est un reflet de la situation. Le 21.6.2004, la villede Bam est de nouveau secouée par un lourd tremblement de terre. L´UNESCO déclare la citadelle patrimoine culturel mondial et l´inscrit sur la listerouge du patrimoine mondial en péril afin d´en assurer sa reconstruction.