Bam récit octobre 2005

Récit de notre séjour à Bam en octobre 2005

Elke Schulte-Güstenberg und Margaretha Sasker:

Objectifs: Renforcement des relations à Téhéran:?

avec le ministère de la santé,

la faculté.

Renforcement des relations à Bam:?

avec le service de santé publique,

les ONG présentes.

Intensification des contacts avec le consulat  d´Allemagne àTéhéran.

Recherche de travailleurs locaux sur Bam,

d´un hébergement temporaire à Téhéran, à Bam avec éventuel ?accès Internet. ?Question de l´autorisation pour les naturopathes.

Résultats et recommandations:

a. HOG est reconnue en Iran comme ONG. Monsieurrr Seddighi, représentant du gouvernement à Bam a donné son accord.HOG est autorisée à initier d´autres projets en Iran.

b. Dr. Arabi du ministère de la santé à Téhéran soutient HOG. A la question de l´autorisation des naturopathes, elle nous a répondu que cela tenait à nous de savoir qui nous envoyons à Bam.

c.Prof. Radmehr et Dr. Djavari de la faculté de Téhéran se réjouiraient de travailler avec nous. Ils jugent le développement très positif et peuvent s´imaginer élaborer qc avec nous ,sous forme de congrès ou de séminaire

d. À Bam d´autres entretiens furent menés avec les autorités, d´autres avec ONG et l´OMS dans le but d´une collaboration.

e. Après un court contact par email, M. Fabig s´est montré disposé à entrer en pourparler avec nous. Le consulat n´est pas en mesure de nous assurer une aide financière.  

f.?? Mme  Najmeh Marzan, longtemps domiciliée à Bam, nous est mise  à  disposition en tant qu´interprète pour l´ anglais. Elle a l´expérience des ONG et de nombreux contacts. Pendant l´absence de HOG à Bam, c´est elle qui nous représentera auprès des autorités. Mme Marzan, qui exerce une profession, est en mesure de se libérer afin de pourvoir aux besoins de HOG

g. Mme Parivash Shahabi nous est mise  à disposition en tant qu´interprète pour l´allemand. Elle nous a bien aidé et veut bien continuer à travailler pour HOG. Ellee enseigne dans une école de langues à Kerman et va dans un avenir proche  être active au sein de la faculté deKerman. Lorsque nous aurons besoin d´elle, elle nous prie de le lui faire savoir d´avance afin qu´elle puisse restructurer son travail à la fac.

h. Nous avons trouvé à Téhéran l´hôtel Naderi pour15 $ la nuit par personne. ll est situé en plein centre, à proximité du consulat d´Allemagne. Le petitt déjeuner est pris au nouveau Naderi se trouvant à 2mn àpied. Mme Jacobi veut bien nous héberger à chaque fois, cependant avec ses 5 enfants, nous osons à peine lui infliger plus de personnes.

i.Aussi longtemps que nous irons régulièrement à Bam, il n´est pas envisageable vu les coûts d´y avoir un logement fixe. Akhbar´s Guesthouse suffit. Pour deux personnes,nous payons pour 8 nuit 150 $ en pension complète. Dans Bam City, il n´y a pratiquement pas de maison disponible, la majorité est détruite et les habitants sont logés dans des containers. Un changement n´est prévisible qu´ à moyen terme. Avec la construction des maisons, les containers se libérant, nous aurons donc une  alternative envisageable.

j. À 15km d´ici, Arge-e Djadid, la nouvelle Bam est en construction,une cité quelque peu artificielle. Les loyers démarrent à 500 $ le mois. L´emplacement  a certains avantages: la liaison Internet étant plus rapide et meilleure, le gardiennage donne une certaine sécurité. Toutes les ONG y ont transféré leurs bureaux. Les agences de voyages y ont aussi leurs hébergements sous contrat. Dans un premier temps, vu les coûts, Arg-e Djadid n´entre pas en question.  

k. Il y a des patients, mais ceux-ci ne connaissent pas l´homéopathie.Ils sont habitués à consommer leurs paquets remplis de médicaments.Elke a laissé traduire en farsi par Mme Shahabi une notice courte et pratique où la prise et les effets des globules sont décrits.

Soutenez-nous !!

Chaque donation aide !

Donner

Bam, Iran

État Iran

Province Kerman

Habitants 100 000

Langue Perse (Farsi)

Religion Islam (Schiisme, Sunnisme)

Bam, riche ville de la province de Kerman au sud-ouest de l´Iran, merveilleuxoasis près du désert d´Afghanistan.

Le 26.12.2003 , un tremblement de terre dévaste une grande partie de la villede Bam. 40.000 des 100.000 habitants en meurent. Le tremblement de terre s´étant produit de nuit alors que la population dormait, beaucoup sont restéstétraplégiques. La célèbre citadelle de Arg-é Bam est pratiquementcomplètement effondrée. Elle est un reflet de la situation. Le 21.6.2004, la villede Bam est de nouveau secouée par un lourd tremblement de terre. L´UNESCO déclare la citadelle patrimoine culturel mondial et l´inscrit sur la listerouge du patrimoine mondial en péril afin d´en assurer sa reconstruction.