Rapport de clôture mai 2008

"Mon chez moi", fut ma 1ère pensée quand j´arrivais la 1ère fois,il y a 16 ans au Honduras. Depuis, ce pays ne me laisse plus partir et j´y reviens toujours. D´abord en tant qu´infirmière dans un village d´enfants "Nuestros pequenos hermanos" (nos petits frères et sœurs) puis  comme guide de voyage et par la suite avec HOG.

J´y étais cette année aussi par la demande de „nos“ homéopathes au Honduras. Comme toujours, ce fut un merveilleux mais également triste, épuisant et sinistre voyage.  Chaque voyage ,une chose est sûre: la situation dans le pays empire d´année en année.

La situation dans le pays

Corruption, violence, criminalité, chômage, pauvreté à tous les niveaux;la situation a atteint un niveau quasiment intolérable. Entre temps 30.000 enfants et adolescents font partie de bandes criminelles armées appelées    "Maras"! Ils attaquent les villages, bloquent les rues, kidnappent les touristes, tuent les politiciens. La police et l´armée sont la plupart du temps impuissants, et inactifs face au crime.  

À la tombée de la nuit, les rues sont vides. Trop dangereux. Nos cours se terminaient chaque jour à 16 h, ceci afin de permettre à tous les participants d´arriver chez eux quand il fait encore jour. Les transports publics sont devenus tellement peu sûrs qu´aucun des participants ne les utilise!  

Lors de mon séjour, en un weekend 8 personnes furent assassinées à Tegucigalpa la capitale!On peut s´attendre chaque jour à quelque bulletin d´horreur. Vol, meurtre, raid font partie du quotidien. Aucune famille n´a été épargnée. Les excursions que j´aimais faire en ville,sur les marchés, les parcours en campagne en car étaient impossible cette année. Même les taxis, d´après ce que mes amis disaient, étaient trop dangereux. Durant les deux semaines, ne n´ai pas fait un pas sans être accompagnée.  

Deux tiers de la population sont en deçà du seuil de la pauvreté. Plus de 30% sont chomeurs malgré que les „vendeurs de chewing gum“  d´après les statistiques soient perçus positivement comme étant à leur compte.  La criminalité reste souvant la seule échappatoire. Presque chaque jour, une des nombreuses filiales bancaires à Tegucigalpa est dévalisée! Environ un tiers de la population est privée d ´assistance médicale. De plus, on enregistre au Honduras 60% des séropositifs de l´Amérique centrale.  

Apparemment, la nature même semble avoir jeter un sort sur le pays: depuis octobre 2007 aucune pluie n´est tombée. Le sol, les buissons,les arbres sont noircis par la sécheresse. Ce que j´avais pris dans un premier instant pour des nuages de pluie s´avéra en fait être des nuages de fumée. Pour mon dernier jour,celui de mon départ, la pluie tant espérée arriva enfin. Avec elle, une prévision de 8 ouragans!!! Peu de jours après mon départ , le premier dévale le pays.  

Homéopathie

"Notre groupe"

Ce fut un plaisir de rencontrer „nos“ homéopathes. Tous y étaient encore!!! Et ils travaillent toujours ensemble. Certains ont profité de se perfectionner au Mexique,Guatemala et en Espagne. D´autres ont commencé a enseigner des petits groupes.  

Chaque année un congrès des homéopathes est organisé en Amérique centrale. Ce faisant, chaque année le pays d´accueil change. C´est un processus de collaboration par delà les frontières.  

Entre temps, il n´y a plus de cours régulier. Encore et toujours, des enseignants de tous pays sont invités. En ce moment, une doctoresse (membre de HOG Canada) enseigne la médecine d´urgence et de base avec les complexes homéopathiques, ce qui n´a pas toujours suscité chez certains de „nos“ homéopathes de l´engouement. Elle réussit toutefois à trouver de nouveaux partisans.  

Des 3 groupes que Manfred Braig  a enseignés, quelques petits groupes qui se rencontrent régulièrement se sont formés.

Trois homéopathes rendent visitent régulièrement au village d´enfants, ils ont développé un programme qui prochainement enseignera aux animateurs et enseignants les bases de l´homéopathie. Il en attendent une collaboration plus effective et de meilleurs  résultats.  

Fondation d´une organisation

Il n´y a malheureusement pas que des bonnes choses à rapporter. Comme ici en Allemagne, la collaboration entre „amateurs“ et médecins semble pratiquement impossible.

Le concept que nous HOG voulions introduire au Honduras a échoué pour cette raison. La fondation de l´“Associacion de Homeopathia" échoua également pour cette raison. Le groupement des médecins souhaite une organisation à laquelle les amateurs n´ont pas accès. Des contacts avec les facultés existent, mais là le problème essentiel  se trouve au niveau de l´autorisation de l´homéopathe en tant qu´enseignant.     

Vision utopique

Un grand nombre d´homéopathes?? nous présentaient des cas merveilleux et impressionnants. Beaucoup entre temps travaillent de manière profitable dans leurs cabinet! Ils disposent depuis d´un savoir bien fondé. Les rencontres sont d´une grande aide.  

Une fois encore, ils désirent fonder une organisation commune HOG et espèrent que nous les aideront.  

Que veulent-ils encore? Que Manfred Braig vienne chaque mois enseigner!!!

Rapport de Gabriele Kirchmann, naturopathe, responsable du projet Honduras  

Soutenez-nous !!

Chaque donation aide !

Donner

"Libre, Soberana e Independiente"

("libre, souverain et indépendant" en espagnol)

Langue    officielle Espagnol
Capitale   Tegucigalpa
Régime     République présidentielle
Superficie     112.090 km²
Population      7.989.415
Densité             68,2/ km²
Devise                Lempira
Hymne national Tu bandera es un lampo de cielo
Fête nationale      15. septembre (1821 – date de l´indépendance)