Libéria 8.3. – 16.3.2012

Voyage de reconnaissance au Libéria

Après avoir réglé les exigences d´entrée compliquées à l´aéroport, nous avons pénétré la chaleur pour être surprises par la propreté des voies et par les habits colorés des libériennes recevant leurs membres. Mais ceci n´est qu´un pan de Monravia, l´autre étant cette mégapole au rythme époustouflant dans laquelle ou pour mieux dire en dehors de laquelle peu de voies conduisent, elles sont la plupart du temps bondées de voitures ou vélomoteurs klaxonnant. Cette ville dont les ordures, si toutefois recueillies, sont brûlées dans les rues . Cette même ville dont les habitants ne pourraient survivre qu´avec l´aide d´une famille émigrée. Les transports publics sont pratiquement inexistants. Dés son entrée „ Ma Ellen“ , d´après le nom doux que l´on a donné à la présidente du Libéria, veilla à ce que les jeunes soldats qui déposaient leurs armes obtiennent 300 dollars américains pouvant ainsi s´acheter des vélomoteurs faisant maintenant fonction de taxi.

Après les premiers contacts qui ont été pris il y a 3 ans à Berlin entre l´ambassadrice du Libéria, le consul honoraire Michael Kölsch et Elisabeth von Wedel, une demande a été faite par Margret Gieraths-Nimene la directrice de GERLIB-Clinic pour un engagement possible de HOG au Libéria.

Ce faisant, notre intention avec ce voyage était d´avoir un aperçu des rapports et conditions existants sur les lieux, prendre des contacts avec les postes importants tels que le ministère de la santé, les facultés et autres ONG ainsi que donner un premier séminaire s´adressant au personnel médical formé.

3 médecins, 1 assistant médical, 2 infirmières, une sage-femme et la directrice technique participèrent au séminaire de 2 jours.

L´intérêt pour l´homéopathie était grand et il fut discuté de manière vivante et différenciée des avantages et des divergences avec la médecine classique. Nous avons été particulièrement impressionné par la précision de l´anamnèse et de l´observation dues à l´absence de diagnostic technique, ce qui présentait un grand avantage pour la formation en homéopathie. Il y a de la même manière une conscience nette des problèmes liés aux effets secondaires et au développement de la résistance dans les traitements classiques. Nous avons visité avec Margret Gieraths-Nimene deux hôpitaux qui ont bien voulu nous montrer les lieux. Les conditions et possibilités dans les deux cas étaient très mauvaises et déprimantes.

En revanche, la GERLIB-Clinic éblouit par son calme, sa propreté et son personnel compétent. Nous en profitons pour regarder travailler les assistants médicaux et sages-femmes une journée durant, ce qui nous donne une image concrète du tableau clinique ainsi que de son approche médicale.

Le pays est encore lourdement traumatisé par la guerre civile passée. Un grand nombre de choses reste à faire, le service de voirie, le haut chômage allant de pair avec une corruption généralisée. On sent toutefois une ambiance de renouveau , un grand nombre d´améliorations et un engagement compétent. Au début ,nous avions une tendance générale à vouloir fuir et en même temps de préférence aménager immédiatement notre service de consultation externe, profondément persuadées qu´ici tout particulièrement l´homéopathie a sa plus grande justification.

Elisabeth von Wedel und Gesine Seeck

Soutenez-nous !!

Chaque donation aide !

Donner

Libéria info:

Langue:                        Anglais

Capitale:                      Monrovia

Forme de gouvernement:

République présidentielle

Régime politique:        Présidentiel

Chef du gouvernement:

Présidente Ellen Johnson Sirleaf

Superficie:                97.079 km²

Population:                 3.476.608 

Devise:  Dollar

(le dollar américain est accepté)

Date d´indépendance:

26 juillet 1847