La formation de base

À Sarajevo et au delà les frontières de Bosnie, on a évidemment entendu parler qu’une formation d’homéopathie commencerait bientôt : 40 participants de Bosnie, de Serbie et Croatie qui sont très intéressés pour l’homéopathie se sont trouvés ouverts et avec de la motivation dans une salle de réunion au weekend décisif. Ils se sont réjouis à la formation de base avec une durée de deux ans et demie, qui leur donne la chance d’appliquer l’homéopathie comme une thérapie professionnelle.

Comme nous connaissons ça de la formation en Allemagne, le groupe bosnien a été aussi très mélangé. Quant aux pré-expériences: d’une part beaucoup de participants viennent des professions médicales : Pharmaciens, sage-femmes, médecins, étudiants de médecine, infirmières et d’autre part aussi un nombre important d’amateurs intéressés : du juriste jusqu’au prof, de plus un bon nombre de femmes au foyer et femmes familiales. Beaucoup de participants sont venus de Sarajevo, des villes autours – Mostar, Zenica. Mais quelques-uns ont dû avaler plusieurs des kilomètres pour participer en cours qui a eu lieu chaque mois : Un groupe de Belgrade, une participante de Split en Croatie. Alors nous avons eu aussi un groupe ethnique mélangé qui avait un objectif commun et unificateur à savoir: Apprendre de l’homéopathie. Environs un quart de participants étaient des hommes.

Dans la première moitie de l’année, l’enseignement de base ont eu lieu seulement: La théorie de l’homéopathie, pharmaceutiques de l’homéopathie, élaboration des cas spécifiques, traitement urgent et chronique etc. Additionellement, on a aménagé la formation pratique pour les weekends d’enseignement. Cette formation pratique a transmis le travail pratique dans l’homéopathie. Les patients sont venus là-bas avec leurs différents thèmes et pathologies et nous (les prof-HOG invités) avons effectué l’anamnèse, plus tard c’étaient les collègues bosniens sous notre supervision. Ensuite on a discuté les cas et on a entraîné la voie de trouver le médicament dans les règles de l’art.

La formation de base a compris 500 heures de cours dans la théorie, en plus au moins 180 heures de formation pratique ce qu’il fallait passer par les étudiantes.

En parallèle, la formation médicale de 330 heures a été exécutée pour les étudiants qui n’avaient pas une formation médicale. L’organisation et l’enseignement ont été sous la responsabilité de la Société de l’Homéopathie en Bosnie.

En résumé, cette formation de base de l’homéopathie détaillée a été un grand challenge temporel, financier de contenue pour les étudiantes d’homéopathie parce que ils devaient aussi créer leurs responsabilités professionnelles et privées.

À la fin de la formation avec une durée de 3 ans il y avait encore 26 participants dont 21 passaient leur examen avec succès et recevaient un diplôme international dans l’Homéopathie Classique. Pour ça, il a fallait documenter et déposer les cas chroniques et traitements urgents qui étaient exécutés. Après il fallait passer un test de savoir-faire.

Par conséquent, la formation de base correspond aux directives de qualité des services de certification « SHZ » et « BKHD » ainsi qu’aux directives communautaires de  « l’ECCH ».

Interlocuteur

Soutenez-nous !!

Chaque donation aide !

Donner

En 1984, les jeux olympiques en hiver ont eu lieu à Sarajevo ainsi que dans la montagne de la région.

Depuis 1992, Sarajevo est la capitale de Bosnie-et-Herzégovine. Sa déclaration d'indépendance de Yougoslavie a provoqué de la guerre de Bosnie, de laquelle Sarajevo a été très combattu.

À la ville de Sarajevo, il y a 304 000 habitants. Environs 500 000 gens habitent dans la périphérie de Sarajevo. Par conséquent, Sarajevo est la ville avec la population la plus haute dans le pays.

Pendant la guerre en Bosnie, Sarajevo a été partagé en une partie de Bosnie-Croatie, contrôlée du gouvernement de Bosnie-et-Herzégovine, et en une partie de la Serbe contrôlée par la République serbe de Krajina. Les deux parties se sont combattues.

La partie contrôlée par des troupes de gouvernement contient entre autres le centre-ville et la vieille ville. Cette partie a été assiégée, ça a duré exactement 1 425 jours. Le siège commençait le 5 avril 1992 et cela a été le plus longue siège dans l’histoire de la ville. Le centre-ville de Sarajevo a été complètement entouré. Selon les indications du gouvernement de Bosnie-et-Herzégovine le siège et les combats ont fait 10 615 victimes de toutes les ethniques, dont 1 601 enfants.50 000 victimes ont été gravement blessées par des obus, des mines ou des snipers.

Plus des informations détaillées sur la guerre en Bosnie vous trouvez dans notre documentation de livre du projet à Mostar.