Trituration de médicament homéopathique

"Good, better, best"

Sierra Leone  

« Good, better, best » Comme la chanson de la chanteuse franco-allemande Y’akoto, c’était la devise de toutes les parties concernées de notre 5ième voyage de formation en Sierra Leone en février 2013.  

Nous (Barbara Böttcher et Ruth Rohde) avons atterri à Freetown le 10 février avant l’aube. Après la traversée, notre partenaire fiable de l’organisation «  Verein Sierra Leone Baden-Württemberg/EAFA » qui est représentée par les Messieurs Yembeh Mansaray et Mohamed le chauffeur avec circonspection nous a ramassées.  

Après une escale courte à Freetown et de la salutation de Monsieur Debali Konteh (le présidant de l’EAFA), nous sommes directement allées à Makeni pour commencer le cours le lundi suivant.  

Après presque une année de pause de notre cours, nous sommes enfin là de nouveau. À cause de la saison des pluies longue et de l’élection présidentielle en novembre 2012 et aussi d’un avertissement, il n’était pas possible faire un voyage pour nous.  

Grâce à la révision rapide d’un groupe de travail qui entre-temps existe, la théorie de l’homéopathie était très présente malgré de notre une année d’absence. Nous nous pouvions focaliser sur l’application pratique de la connaissance théorique – avec les présentations de médicament des étudiants, des anamnèses en directe, des discussions de cas en commun et des évaluations de l’évolution après l’attribution d’un médicament.  

Nos étudiants effectuent leur première trituration de médicament homéopathique avec beaucoup de plaisir et toute de concentration. La trituration consiste des fleurs fraîches et des feuilles de l’arbre de moringa qui est déjà utilisée partiellement comme remède phytothérapeutique. Les outils, le mortier, le pilon, la cuillère à pot ont été mis à disposition amicalement d’une pharmacie jusqu’à notre départ. Nous nous remercions beaucoup pour cela de nouveau! Tout le monde fait la trituration avec un grand plaisir.

Des exercices d’anamnèse sont faits avec nous pendant 12 jours de cours. Partiellement, les anamnèses sont effectuées aussi indépendamment par les étudiants sous notre supervision. Nous sommes très inspirées que les étudiants effectuent les anamnèses très sérieusement et très exactement. Ils sont avancés une grande étape.  

En outre, chaque étudiant doit préparer indépendamment un médicament homéopathique à l’intérieur de cours par les directives donnée et faire une présentation ce qui se passe avec un grand zèle et de la fierté.  

Nous présentons des différentes modes d’apprentissage (p. ex. avec des fiches bristol). Avec ça, on peut apprendre les médicaments très facilement. Avec ces fiches, on répète chaque matin les symptômes importants des quelques médecines. On s’entraîne aussi à répertorier tout le temps.  

Dans l’après-midi dans la formation pratique dans le village Wooreh Yeama, nos étudiants se montrent qu’ils sont très bien en mesure de faire des anamnèses indépendamment. Dans certains cas, les futurs homéopathes pouvaient déjà faire aussi les évaluations de l’évolution indépendamment et sans erreurs – ce que nous sommes très impressionnées et fait un grand plaisir.  

Nous avons aussi appris comme ça en passant quelque chose sur la motivation d’apprendre l’Homéopathie Classique :  

« J’aime l’homéopathie ! » notre étudiante Sabaina se prononce tout à coup à nous – « Grâce de l’homéopathie j’ai mon Usman ! ».  

Usman, c’est un garçon dégourdi de 1 ½ ans qui nous a tenu en haleine quelques fois dans les dernières deux semaines dans le cours, quand il essayait de ranger l’étagère dans notre salle de cours, dans un cabinet médical pour les formations de soins infirmiers et s’inspirait le bâtiment.  

Francess la petit fille de 3 mois d’une autre étudiante a passé tout le cours à dormir et elle nous a ravi avec sa vue.  

Nous avons le désir qu’un pharmacien professionnel de Sierra Leone coordonne avec nous. Ainsi il est possible de garantir une alimentation durable avec des médicaments homéopathiques dans ce pays. Après « l’examen final » réussi quel est planifié le février/mars 2014, nos « homéopathes dans spé » doivent pouvoir commencer avec leur profession – du traitement homéopathique classique des cas aigus avec l’évaluation de l’évolution et éventuellement des médecines suivantes. 

On peut remarquer que le progrès est partout dans ce pays, chez les futurs homéopathes mais aussi à Makeni où il y a enfin entre-temps de l’alimentation électrique et où on construit clairement davantage aussi dans le village rural Worreh Yeama.

Nos étudiantes font des meilleurs efforts pour pouvoir participer au cours. Ils voyagent partiellement à une grande distance.  Ils prennent un congé pour ce temps, doivent faire les doubles emplois après ça, travaillent la nuit, pour ne pas manquer le cours etc. Ce que cette activité veut dire pour chaque personne, on ne peut pas comparer ça avec les critères européens.  

Nous remercions tous les participants pour la bonne réussite de notre voyage – en particulier notre partenaire de coopération l’association « Verein Sierra Leone Baden-Würrtemberg » nos étudiantes et étudiants en Sierra Leone, le village Worreh Yeama pour la bonne organisation de la formation pratique, notre groupe de projet d’HOG, qui nous a assistées activement en Allemagne and « last but not least » nos donatrices et donateurs aimables qui ont aidé de réaliser ce résultat merveilleux.    

03.03.2013 Barbara Böttcher et Ruth Rohde

Soutenez-nous !!

Chaque donation aide !

Donner

Information sur Sierra Leone

[Translate to Francais:]

La région : 71.740 qkm
Population: 5.560.000
La densité de population: 73 pro qkm
Langue officielle : Anglaise
Espérance de vie :   46 ans