Reportage de voyage du mars 2012

Nous avons remarqué des grands progrès chez nos étudiants en Sierra Leone :

« Ils apprennent, entre autres, en traduisant pour nous dans la formation pratique. Dans un même temps, ils ont déjà commencé eux-mêmes à demander selon des modalités et des généralités. Ils déjà développent des très bonnes idées de médecine. Aussi le matin dans le cours à la polytechnique à Makeni, nos étudiants posent des questions de compréhension fondamentales et critiques à quoi nous sommes très heureux. Nous faisons du travail de cas à l’aide du « répertoire » et « de la science des remèdes ». »    

Reportage du mars 2012 de  

Heidi Bart et Barbara Böttcher

Des enfants souriants font signés et nous saluent avec plaisir « Opodo, Opodo ». Et chaque après-midi, quand nous arrivent en notre voiture rouge dans le village, ils crient « Worreh Yeamah ». « Opodo » c’est le temne et c’est-à-dire « homme blanc ».  

Notre cabinet médical est déjà équipé accueillante selon les environnements locales : Une table en bois avec une nappe colorée, des chaises pour des patients, des traducteurs et du praticien, un seau avec de l’eau de la fontaine et un morceau de savon.  

Nous sont assis sous l’avant-toit d’une maison d’habitation qui est couvert avec des palmes et nous réjouissent de recevoir chaque brise froide parce qu’il fait tous le temps plus de 30 degrés. De nombreux patients sont s’asseyent sur les bancs devant la maison et nous attendent avec patience. Le professeur du village tient la liste de patients et assume l’aide soignante. Il nous attend un large spectre des maladies : des enfants anémiques, beaucoup de conséquences des blessures de la guerre et des accidents, des douleurs articulaires, des ulcères d’estomac sans cesse, des hernies, des helminthiases, éléphantiasis, de la fièvre en tout genre et bien d’autres choses.

Nous avons remarqué des grands progrès chez nos étudiants. Ils apprennent, entre autres, en traduisant pour nous dans la formation pratique. Dans un même temps, ils ont déjà commencé eux-mêmes à demander selon des modalités et des généralités. Ils déjà développent des très bonnes idées de médecine.  

Aussi le matin dans le cours à la polytechnique à Makeni, nos étudiants posent des questions de compréhension fondamentales et critiques à quoi nous sommes très heureux. Nous faisons du travail de cas à l’aide du « répertoire » et « de la science des remèdes ».

Le répertoire de Kent James Tyler « Kent’sche Repertorium » c’est encore un grand challenge pour les étudiants et le travail avec ça, il faut dire qu’on a besoin de plusieurs exercices. En outre, nous nous occupons des sujets : de la grossesse, de l’accouchement et de la blessure infectée causée par la morsure d’un animal, faire une présentation des nouvelles images des médicaments et transmission des connaissances de base théoriques.  

Le test final de l’avant-dernier jour montre que nos étudiants s’accoutument à penser  homéopathique. Ils ont fait des bonnes progrès malgré des plusieurs circonstances défavorables en partie dans lesquelles ils viennent au cours.  

Notre étudiante Alimatu nous disait : « Je voudrais tellement devenir un bon homéopathe et pas toujours injecter aux patients. » Pour ça, elle vient de la capitale Freetown à Makeni et ne gagne pas d’argent pour deux semaines. Abdul vient directement au cours après son équipe de nuit. Mohamed donne en ce temps le soir cours d’anglais pour contrebalancer sa perte de revenus. Pendant notre visite à l’hôpital, nous rencontrons Josephine qui travaille à sa station après le cours. Aussi Dr. Wilson, le médecin-chef de l’hôpital, prend le temps chaque matin pour notre cours.  

Nous sentons leur enthousiasme pour l’homéopathie ce que nous sommes très heureux.  

Notre travail ne fonctionnerait pas tant avec du succès sans l’aide de notre partenaire de coopération le « EAFA ».  Monsieur John, notre chauffeur, nous a conduits sûrement partout. Monsieur Mansaray a préparé et organisé de nouveau tout formidable, toujours avec de la gentillesse, de la ponctualité et de la fiabilité et s’occupe de notre bien-être personnel.    

Merci beaucoup pour l’excellente collaboration !  

Soutenez-nous !!

Chaque donation aide !

Donner

Information sur Sierra Leone

[Translate to Francais:]

La région : 71.740 qkm
Population: 5.560.000
La densité de population: 73 pro qkm
Langue officielle : Anglaise
Espérance de vie :   46 ans